1er forum de la logistique de Nador : Projet HAMMALA 3, 4 et 5 décembre 2014.

La Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services de Nador a eu le privilège et le cran d’organiser et d’abriter les travaux du 1er Forum de la Logistique regroupant les acteurs, opérateurs et experts marocains et espagnols des régions de Grenade, de l’Oriental et de Taza-Al Hoceima-Taounate.
S’inscrivant dans le cadre du projet « Hammala » de coopération transfrontalière entre Grenade et l’Oriental dans l’objectif de promouvoir les relations commerciales entre les deus territoires, en donnant la priorité aux secteurs de l’olivier et de l’horticulture, à travers le développement logistique de l’axe central hispano-marocain et de la connexion maritime Nador-Motril.
C’est un projet de partenariat stratégique entre l’Autorité Portuaire de Motril, l’Agence Nationale des Ports de Beni Ensar, les Chambres de Commerce d’Industrie de Grenade et de Motril et la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services de Nador. Initialement présenté au public au niveau de Nador lors d’une journée de travail qui a eu lieu au siège la CCISN le 19 juin 2014, le projet comprenait outre l’organisation de ce forum de la logistique du 3 au 5 décembre 2014, l’organisation d’un forum sur le tourisme, cette fois ci en Grenade durant le 1er trimestre de l’année 2015.
Organisé au siège de la CCISN conjointement avec ses homologues de Motril, de Grenade et de Jaen, l’autorité portuaire de Motril et l’agence nationale des ports de Beni Ensar, la séance inaugurale dudit forum a été marquée par la présence, du côté espagnol, d’un sénateur, du Consul Général du Royaume d’Espagne à Nador et d’une trentaine d’opérateurs économiques espagnols; coté marocain, ont répondu présent, la Province de Nador par son Secrétaire Général, le Directeur Général de l’agence de développement de l’Oriental, la Direction Régionale des Douanes, la Direction Régionale des Impôts, les Centres Régionaux d’Investissement d’Oujda, de Nador et d’Al Hoceima, la CCIS d’Oujda, la Société Nationale du Transport et de la Logistique… et bien évidement un grand nombre d’hommes d’affaires et d’opérateurs économiques venus des différentes provinces des deux régions.
Toutes les interventions ont été unanimes quant à l’importance des potentialités et des opportunités offertes par les deux régions en matière des échanges commerciaux, spécialement des produits agricole, agroalimentaires et touristiques. Echanges dont la fructification est tributaire du développement et de la mise à niveau des ports de Nador et de Motril qui constituent les bases de la promotion de l’axe central Hispano-Marocain, condition sine qua non de la promotion des échanges commerciaux entre les hinterlands des deux ports.
Les représentants des différents départements concernés par le trafic maritime ont exposé leur propre vision pour assurer des liens commerciaux gagnant-gagnants et asseoir les bases de la promotion de cet axe central hispano-marocain.
Au-delà des présentations académiques, les opérateurs et institutions des deux rives ont eu l’occasion de se tutoyer et de se mettre en relation dans des rencontres B2B, en mesure de permettre de tisser des liens d’échanges, de coopération et de partenariat et de créer des espaces d’échanges socio-entrepreneurials stables et périodiques pour la promotion des opportunités d’affaires.
La délégation espagnole aussi bien institutions qu’entreprises ont fortement salué la CCIS de Nador pour l’hospitalité, l’organisation, l’ambition et l’implication directe dans l’effort d’entreprendre et de la mise en relation en faveur d’une croissance régionale soutenue.
En fin des travaux de la journée, une déclaration institutionnelle, venue couronner ce 1er forum de la logistique, a été paraphée par les partenaires : l’Autorité Portuaire de Motril, la CCIS de Nador et les Chambre de Commerce et d’Industrie de Motril, de Grenade et de Jaen. La dite déclaration se base sur la consolidation des lignes maritimes qui relient le port de Motril aux ports de Nador et d’Al Hoceima dans le but d’optimiser les relations commerciales, logistiques, touristiques, sociales, culturelles et économiques et renforcer l’axe central hispano-marocain. D’où la nécessité de créer un groupe d’intérêt formé d’institutions et d’entreprises en faveur de la mise en place d’une nouvelle ligne maritime de short sea shipping. La partie espagnole dudit groupe d’intérêt s’engage à chercher auprès de l’Espagne et de l’Union Européenne les fonds et les ressources économiques et financières pour la réalisation du projet.
Officiellement, la dite délégation a eu le privilège d’être accueillie par le Gouverneur de la Province de Nador dans son bureau. A l’occasion le gouverneur lui a réitéré sa bienvenue et a mis en exergue l’excellence des relations maroco-espagnoles, notamment après la visite effectuée par le Roi d’Espagne au Maroc juste après son intronisation, donne qui érige les relations économiques et politiques au rang d’âge d’or. Le point a été mis également sur les grands changements qu’a connus la région sous le haut patronage de S.M Le Roi Mohamed VI, tels le port de Nador, le Parc Industriel de Selouane, le projet Nador West Med et le projet Marchica.
En périple dans la région, pendant le dernier jour de l’événement, la délégation a eu le plaisir de se déplacer sur le lieu du Parc Industriel de Selouane pour s’enquérir des aménagements effectués et des différentes offres de lots de terrains mises à disposition des investisseurs aussi bien nationaux qu’internationaux. Pour passer par la suite en visite guidée sur le lieu du projet de Marchica, notamment la cité d’atalayoun, où la délégation a été au rendez-vous avec la composante touristique de ce grand Nador.
En guise d’adieu à la région, la délégation s’est rendu en visite de prospection au port de Beni Ensar où elle s’est enquise des différentes installations équipements et infrastructures du port qui s’érige en noyau sud de ce fameux axe central hispano-marocain.